jeudi 30 janvier 2014

Ecole de La Charité

Le haïku est court,
Il fait naître le rêve
Et le laisse courir. 
Fleurs de prunier - haïku
Que n’ai-je un pinceau
Qui puisse peindre les fleurs du prunier
Avec leur parfum !
Et je ferme les yeux,
Et je vois,
Le parfum bleu des pruniers.


Paysage de neige glacial
Dans un univers spacial
Un ciel sombre de désespoir
Et le hameau dans le soir
S'engourdit sans penser
Au lendemain prédestiné



Des arbres torturés
A l'allure élancée
Silence et paix
Dans le plus grand respect
Semblent régner
Près du vieux château isolé


Ciel tourmenté
Arbres dénudés
Désert hivernal
Sans aucune âme
Même le clocher
N'est pas épargné



Remise délaissée
Du temps passé
Barques esseulées
D'un décor désolé
Espoir de l'humble pêcheur
En un monde enfin meilleur


Dans les années 60, la grande mode était à l'art abstrait. A cette époque, faire de l'art figuratif qui prenait sa source dans la technique des maîtres anciens, était un mouvement révolutionnaire car à contre courant de l'art officiel et abstrait.

mercredi 29 janvier 2014

Nymphes en bord de Loire




Les nymphes des sources, des ruisseaux ou encore des fleuves, c'est-à-dire les Naïades, sont filles d'Oceanos. Grâce aux vertus purificatrices et régénératrices de leurs eaux sacrées elles apporteraient à tous les fiancés la fécondité.
Ces nymphes, comme les Sylphides, Dryades ou Ondines, représentent aussi la femme idéale, image chatoyante de l' « autre » qui hante souvent l'imaginaire des hommes. On peut y voir naturellement l'expression du mythe d'une certaine beauté inaccessible.
Les Ondines représentent dans la mythologie germanique les génies des eaux. À l'inverse des sirènes, les Ondines ne fréquentent pas la mer mais les fleuves, les rivières et fontaines, elles ne possèdent généralement pas de queue de poisson. Durant l'été, ces Naïades aiment à s'assoire sur la margelle des fontaines en coiffant leurs longs cheveux avec des peignes d'or ou d'ivoire. Les jours radieux, elles apprécient également à se baigner dans les cascades, les étangs et les fleuves. On prétend que celles aux cheveux d'or posséderaient de grands trésors qu'elles garderaient jalousement dans de beaux palais immergés.
Les occupations principales de ces nymphes, outre la protection des eaux, semblent bien être l'amour, les plaisirs, et forts nombreux sont les hommes tombés sous leurs charmes. Ainsi, toutes ces Naïades sont liées à la passion, l'amour, l'érotisme et la séduction.
Les Nymphes toujours l'emportent en attrait et en volupté sur les femmes prosaïquement terrestres mais celles-ci savent être tout comme ces dernières : cruelles, possessives et jalouses.
Les Naïades sont souvent associées au mythe d'Aphrodite ou de Vénus dont on sait qu'elles sont sorties nues du sein des vagues.
Mélusine, Esteralla, Selkie sans oublier Ambrosia, Reines ou Princesses des Ondines, projettent à quelques heureux élus des énergies nouvelles qui donnent confiance et permettent de réaliser d'insoupçonnables performances.